Home
Co-pilotage du Programme conjoint sur les systèmes de conflits en Afrique de l’Ouest

Réunion de Bamako du 21 au 23 Juillet 2011  Hôtel AZALAI NORD SUD

Le travail sur les systèmes de conflits répond à un besoin d’analyse pour informer et fonder les politiques préventives  et les stratégies  de maîtrise de la conflictualité au niveau régional .

Nous en sommes à une étape de production de monographies destinées à nourrir l’approche systémique . Elles constituent en elles-mêmes des produits intermédiaires  concrétisant les décisions retenues à la réunion de décembre 2010 à Cotonou.


En effet , à l’issue de  cette rencontre  une division du travail a été opérée en vue de concrétiser l’analyse  du système de conflit sahélo-saharien .

Les fiches qui feront l’objet de présentation , de discussion et d’approfondissement collectif à cette réunion de Bamako du 21 au 23Juillet 2011 doivent permettre de mieux cerner trois aspects importants concernant le système de conflit du sahel sahara :

1.      les enjeux  et défis sécuritaires au sahel Sahara ; surtout en rapport avec la nouvelle donne géopolitique déterminée à la frontière Nord de l’espace CEDEAO par les mouvements démocratiques en Afrique du Nord et l’intervention militaire de la France et de l’Otan en Libye .  Quel est le niveau d’exacerbation de la conflictualité au sahel sahara entraîné par cette intervention ? quels sont les liens entre terrorisme et  rébellion ? dans quelle mesure des rébellions servent-elles de leviers géostratégiques à des acteurs extérieurs  renouvelant leur formes d’intervention dans  l’espace sahélo-saharien aujourd’hui ?

2. Les acteurs  et facteurs de violence armée et d’instabilité

3.      Leurs dynamiques d’évolution et leurs relations :

Ø  Quelles sont les tendances  et modes de transformation notés au niveau des rébellions, du terrorisme et du fondamentalisme ?

Ø  Quels sont leurs liens et leurs différences ?

Le traitement de ces questions doit permettre d’appuyer au niveau de l’Afrique de l’ouest l’émergence d’une vision et de nouvelles capacités d’élaboration stratégiques de la CEDEAO et de ses pays membres exposés ou  faisant face , dans l’espace sahélo-saharien , à des conflits  ou  des menaces politiques , militaires , économiques et sociales endogènes et exogènes .

Les exposés , discussions , travaux de groupes et plénières  doivent déboucher sur

Ø  une synthèse finale qui pourrait déboucher  à son tour sur

Ø   un autre type de produit comme le  policy brief qui viendrait appuyer la réflexion et l’action des décideurs et des acteurs de la région.

Pr Massaër DIALLO

Coordonnateur général du WANSED

 

PERSPECTIVES DE TRAVAIL

POUR RAPPEL LES THEMES DE TRAVAIL ARRETES A COTONOU EN DEC 2010 (extrait du rapport)

1-      Mapping des mouvements rebelles

2-      l’extrémisme religieux et ses conséquences dans l’espace CEDEAO,

3-      Migration et Insécurité,

4-      fragilités étatiques et Zones grises, travail sur la question de

5-      la question de l’épicentre et pays concernés (Nord Mali et Niger pourquoi),

6-      criminalité transfrontalière et terrorisme,

7-      sécurité humaine,

8-      stratégies (internationales, régionales et nationales) de paix,

9-      réforme du secteur de sécurité.

Chronogramme des réunions de capitalisation des thèmes retenus avec réajustements proposé du calendrier :

1-      Première réunion  initialement prévue Fin Février 2011 à Bamako (Mali) : 3 thèmes différents (rébellions armées, le fondamentalisme religieux, terrorisme). Se tient le 21 Juillet 2011

2-      Deuxième réunion ( initialement prévuepremière semaine- Juin 2011)-  prévoir NOVEMBRE 2011

Abuja (fragilités étatiques et zones grises, migration et insécurité, épicentre et pays concernés, criminalité transfrontalière).4 thèmes

3-      Troisième Réunion ( initialement envisagée la première semaine- Septembre 2011)- Prévoir JANVIER 2012 Niamey (Niger) (réforme du secteur de sécurité, stratégies nationale, régionale et internationale de paix en zone sahélo-saharienne, défis de sécurité humaine).3 thèmes

Répartition des tâches :

1-      Première réunion : Mouvements rebelles armés (Dr Cheick Bocoum), le fondamentalisme religieux (Dr Boubacar Diallo), terrorisme islamiste (Capitaine Abdoulaye Maïga).

2-      Deuxième réunion : Migration et insécurité (Ouedraogo Seydou) Fragilités étatiques et zones grises (Professeur Massaër Diallo), épicentre et pays concernés (Professeur Massaër Diallo), criminalité transfrontalière et transnationale (Murtala Touray).

3-      Troisième réunion : Défis de sécurité humaine (Juliette Khady Sow et Cdt Reis Carlos N.), stratégies de paix en zone sahélo-saharienne (M. Dabal Moussa/ Murtala/ Cne Abdoulaye Maïga), Réforme du secteur de sécurité (Massaër Diallo, Sagna Augustin, Juliette Khady Sow, Quashigah Timothy)